L’école et la formation en Suède

L’école suédoise est destinée à tous les enfants qui habitent en Suède. L’école doit être sécurisant et offrir le calme et la tranquillité pour que tous puissent y travailler et s’y sentir bien. La présente section décrit le fonctionnement de la classe maternelle, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire en Suède.

Första tiden i skolan

L’enseignement doit apporter aux élèves non seulement des connaissances, mais aussi l’envie d’apprendre plus, tout au long de la vie. Pour atteindre les objectifs de l’enseignement quant aux connaissances, les élèves doivent être guidés et stimulés par les enseignants. Chaque élève doit pouvoir évoluer aussi loin que possible, à partir de ses objectifs et de ses prédispositions, cela concerne aussi les élèves qui ont de la facilité à apprendre et qui atteignent les objectifs de connaissances plus rapidement que les autres.

L’enseignement doit être démocratique, respecter les droits humains et se fonder sur la démocratie. Tous les élèves ont droit à un enseignement de même qualité, quel que soit leur sexe, leur conception de la vie, leur handicap, leur inclination sexuelle, leur appartenance ethnique, leur religion, leur âge ou l'endroit de Suède où ils vivent. À l’école, tous les élèves sont importants, et l’école doit toujours penser à l’intérêt des élèves lorsqu’elle organise les activités. Pour créer un bon environnement de travail, les enfants, les élèves et les adultes doivent coopérer et s’entendre sur des règlements communs.

L’enseignement doit s’adapter aux besoins de chaque élève pour qu’il ou elle ait la possibilité d’apprendre le plus possible à l’école. Les élèves dont la langue d’origine est autre que le suédois peuvent avoir droit à l’enseignement de leur langue d’origine et à un monitorat scolaire dans leur langue d’origine ou dans la langue scolaire qu’ils maîtrisent le mieux.

Chacun a sa place à l’école

La municipalité de votre domicile doit vous informer sur les écoles qui existent dans la commune. Vous pouvez indiquer vos préférences sur l’école que vous désirez pour votre enfant. Sur ce site électronique, vous pouvez voir les écoles situées à proximité de votre domicile et les comparer entre elles. Vous pouvez aussi y lire comment se déroule le placement scolaire ou demander à votre municipalité. Toutes les écoles sont non-payantes.

Si votre famille vient d’arriver en Suède

Pour les élèves qui viennent d’arriver en Suède, l’école dresse un état de la scolarité passée de l'enfant, de ses connaissances, de ses expériences et de ses intérêts. Un interprète peut participer à cette rencontre, mais il ou elle est totalement impartial(e) et n’influence pas les appréciations. Si votre enfant a plus de sept ans, cette estimation doit être effectuée le plus rapidement possible. Si votre enfant a sept ans et qu’il ou elle a commencé l’école au semestre d’automne, l’année de ses sept ans au plus tard, c’est le directeur de l’école qui doit décider dans quelle année et dans quelle classe il ou elle sera scolarisé.

L’école veut coopérer avec vous

En tant que parent ou que tuteur légal, vous êtes tenu de scolariser votre enfant. L’école vous informera de la scolarité de votre enfant et vous invitera à des rencontres avec les enseignants et les autres parents. Il est important que vous preniez connaissance des informations et que vous participiez aux réunions. Il y a toujours un enseignant qui est responsable de votre enfant à l’école. Prenez contact avec cet enseignant si vous avez des questions.

L’enseignement et la journée scolaire

Utbildning första tiden i skolan

Les élèves vont à l’école du lundi au vendredi. Ils ont souvent plusieurs enseignants différents pendant la journée scolaire. Les écoles peuvent travailler de différentes manières avec les enfants, et elles choisissent le matériel pédagogique qui convient le mieux à leur enseignement

L’enseignant est responsable du contenu de l’enseignement et fait essayer aux élèves différentes manières de travailler. Il peut s’agir de cours proprement dits, mais aussi que les enfants travaillent tout seuls. Parfois, l’enseignant et les élèves font une visite d’étude dans des organismes extérieurs à l’école. À l’école, l’élève acquiert des connaissances aussi bien pratiques que théoriques pendant la journée scolaire.

Skolmat i skolan

Les élèves doivent pouvoir faire usage, dans leur apprentissage, de leurs propres expériences et intérêts. Ils apprennent aussi la pensée critique, à poser des questions, et ils apprennent de différentes manières de voir le monde. Les élèves effectuent le travTextail scolaire principalement tant qu’ils sont à l’école. Beaucoup d’ écoles leur donnent aussi des devoirs à faire après la classe.

Les élèves déjeunent gratuitement à l’école chaque jour. Beaucoup d’ écoles offrent le choix entre différents plats. Si votre enfant doit suivre un régime spécial, parlez-en à l’école.

Plan d’études individuel

Les élèves nouveaux arrivants en Suède de la septième à la neuvième année et tous les élèves de l’enseignement secondaire et du secondaire spécialisé doivent avoir un plan d’études individuel. Ce plan doit accompagner l’élève pendant toute sa scolarité et doit être révisé si nécessaire. Le plus souvent, c’est un enseignant qui établit le plan conjointement avec l’élève, mais c’est le directeur de l’école qui est responsable du fait que l’école produise ce plan et que l’élève y participe.

Appréciations et apprentissage

Dans le cadre de l’enseignement, le professeur dialogue avec les élèves pour trouver comment ils vont avancer dans leur apprentissage, à partir d’une estimation de ce qu’ils ont déjà appris. L’enseignant, l’élève lui-même ou elle-même et d’autres élèves peuvent donner des informations qui contribuent à guider les élèves dans l’acquisition de leurs connaissances. Il est important que l’élève soit conscient de son apprentissage et de son besoin de développement.

L’entretien semestriel

Au moins une fois par semestre, l’élève, l’enseignant et le tuteur légal de l’enfant de moins de 18 ans se rencontrent pour parler de la scolarité et le bien-être de l’élève. Cela s’appelle l’entretien semestriel. Pour les élèves de la classe maternelle, cet entretien a lieu au moins une fois par année scolaire. L’entretien doit donner une image du développement des connaissances de l’élève et de son évolution sociale.

L’entretien doit évoquer la manière dont l’école peut soutenir et stimuler le développement et l’apprentissage de l’élève. Cet entretien fournit à l’élève et à son responsable la possibilité d’influencer et de prendre la responsabilité de la scolarité de l’élève. On y évoque notamment si l’élève a éventuellement besoin d’adaptations supplémentaires et d’un soutien particulier.

Adaptations et soutien scolaire

Les élèves qui risquent de ne pas atteindre les objectifs de l’enseignement ou qui ont d’autres difficultés ont droit au soutien scolaire. Tous les élèves ont droit à un guidage et à une stimulation dans l’enseignement afin qu’ils apprennent le plus possible et, au besoin, reçoivent des adaptations supplémentaires et un soutien individuel. Les adaptations supplémentaires et le soutien scolaire peuvent être, par exemple, que l’élève reçoive des instructions plus claires, des exercices supplémentaires ou de l’aide pour comprendre des textes. Les élèves qui atteignent plus rapidement les objectifs de connaissances doivent être stimulés à leur niveau, pour pouvoir évoluer et acquérir le plus de connaissances possible.

Appréciations et notes

L’école doit informer en continu l’élève et son responsable du déroulement de la scolarité. Dans les classes 1 à 5, une appréciation est donnée dans chaque matière. Cela pour que l’élève et son responsable sachent comment cela se passe à l’école. À partir de la sixième année, une note est donnée pour chaque semestre. Lors de la notation, l’enseignant fait une appréciation des acquis de l’élève pendant le semestre. La note finale est donnée lorsque l’élève a terminé toutes les matières de l’école primaire. C’est alors la fin de la neuvième année. La note finale sert de base à s’inscrire à l’enseignement secondaire.

L’échelle des notes comporte six échelons : de A à F. Les notes de A à E sont les notes d’admission et la note F signifie Non Admis. La note F n’existe pas dans les écoles primaires et secondaires spécialisées. Voir les textes qui décrivent les enseignements spécialisés respectifs du primaire et du secondaire.

La langue d’origine et le suédois langue seconde

La langue maternelle ou d’origine est importante pour le développement de la langue, de l’identité, de la personnalité et de la pensée des enfants. La possibilité de développer une langue d’origine facilite l’apprentissage, aussi bien de nouvelles langues que de connaissances. L’école a pour mission d’organiser l’enseignement pour les élèves qui ont une autre langue maternelle, pour leur offrir les conditions de développement parallèle du langage (aussi bien la langue maternelle que le suédois) et de l’acquisition de connaissances.

Enseignement de la langue d’origine

Les enfants qui ont une autre langue maternelle que le suédois peuvent avoir droit à l’enseignement de leur langue d’origine. Le fait d’avoir accès à sa langue d’origine stimule le développement linguistique et l’apprentissage dans différentes matières. Si vous désirez que votre enfant suive l’enseignement de sa langue d’origine, vous devez en faire la demande. Demandez à l’école comment procéder et ce qui est exigé.

Monitorat en langue d’origine

Si un élève en a besoin, il a droit au monitorat scolaire dans sa langue d’origine. Cela ne concerne pas seulement les nouveaux arrivants en Suède. Pour les élèves nouveaux arrivants en Suède, le monitorat est effectué dans la langue scolaire que l’élève maîtrise le mieux, si ce n’est pas sa langue d’origine. Il existe, par exemple, des élèves nouveaux arrivants qui ont été longtemps en fuite et qui ont été scolarisés dans un autre pays que leur pays d’origine, dans une autre langue que leur langue maternelle. Pour ces élèves, cette langue peut être celle dans laquelle l’élève développe le mieux ses connaissances. Le monitorat en langue d’origine aide les élèves à développer leurs connaissances dans les matières scolaires et en langue suédoise.

Le suédois langue seconde

L’enseignement du suédois langue seconde doit donner aux élèves la possibilité de développer leur suédois oralement et par écrit pour pouvoir s’exprimer dans différentes situations et dans des buts divers. Cet enseignement doit permettre à l’élève de développer la langue pour penser, communiquer et apprendre. L’élève doit être sûr de sa langue. L’enseignement doit permettre aux élèves de communiquer en suédois au niveau linguistique dans lequel se trouve l’élève, sans que la langue doive être correcte dans le détail.

C’est le directeur de l’école qui décide si un élève doit suivre l’enseignement du suédois langue seconde.

Les règles pour suivre les cours de suédois langue seconde diffèrent entre l’école primaire et l’école secondaire.

Les conditions pour qu’un élève puisse suivre les cours de suédois seconde langue sont les suivantes :

  • Soit que l’élève ait une autre langue d’origine que le suédois,
  • soit qu’il ou elle ait le suédois comme langue d’origine mais qu’il ou elle ait été scolarisé à l’étranger,
  • soit qu’il ou elle soit un migrant qui a le suédois comme langue de communication avec un titulaire de sa garde.

En outre, l’élève doit avoir besoin d’apprendre le suédois langue seconde.

Un élève du secondaire qui a une autre langue d’origine que le suédois a le droit de suivre les cours de suédois langue seconde comme matière commune de l’école secondaire au lieu du suédois.

La classe préparatoire

Pour apprendre le suédois le plus rapidement possible, les élèves nouveaux arrivants ont le droit de l’étudier en classe préparatoire tout en suivant les cours de leur classe ordinaire. La classe préparatoire enseigne aux élèves les matières de leur classe ordinaire. Les élèves suivent la classe préparatoire pendant deux années au maximum. L’idée est que les élèves puissent le plus rapidement possible étudier toutes les matières dans leur classe ordinaire. C’est le directeur de l’école qui décide que l’enseignement en classe préparatoire n'est plus nécessaire.

L’orientation des études et l’orientation professionnelle

Les élèves de toutes les formes scolaires, sauf la maternelle et la classe maternelle, ont droit à l’orientation des études et à l’orientation professionnelle. Un conseiller d’orientation doit apporter régulièrement aux élèves le soutien, les informations et l’orientation permettant aux élèves d’essayer différentes possibilités de choix pour pouvoir parvenir à une décision définitive. Une condition pour cela est de disposer des renseignements et des connaissances sur le système d’enseignement, sur la vie professionnelle et sur le marché du travail. L’orientation des études et l’orientation professionnelle jouent donc un rôle central pour que chaque élève puisse organiser sa vie future.

Les garderies périscolaires

Les garderies périscolaires doivent stimuler le développement et l’apprentissage des élèves tout en complétant l’enseignement de la classe maternelle et de l’école. La garderie doit offrir des occupations intelligentes en travaillant la langue, la création, la nature et des activités physiques. Les garderies accueillent les élèves jusqu’au semestre de printemps de leurs treize ans, avant et après la classe ainsi que pendant les congés scolaires. Cela permet aux parents de travailler ou de faire des études. Les garderies sont, le plus souvent, situées dans le même bâtiment que l’école, ou à proximité de l’école.

Protection et santé

Illustrerar säkerhet och hälsa

L’école doit être un espace sûr et offrir le calme et la tranquillité, pour que tous puissent travailler et se sentir bien. Les personnels et les élèves de l’école travaillent activement et conjointement pour que tout le monde se sente en sécurité et soit traité avec respect. Les enfants, les élèves et les adultes doivent coopérer et s’entendre sur des règles conjointes pour un environnement de travail satisfaisant.

Personne ne doit être exposé à un traitement offensant. C’est pourquoi l’école doit avoir des habitudes de travail et un plan pour le prévenir. Si quelqu’un traite mal votre enfant à l’école, vous devez avant tout contacter le personnel scolaire. Si les problèmes ne cessent pas, vous devez contacter la municipalité ou les propriétaires de l’école, s’il s’agit d’une école indépendante. Ils sont tenus d’enquêter sur ce qui s’est passé. S’ils l’estiment nécessaire, ils doivent aussi remédier à la situation. Si vous n’êtes toujours pas satisfait, vous pouvez vous adresser à l‘Inspection des écoles suédoises, Skolinspektionen.

Santé des élèves

L’école effectue un travail de prévention pour que les élèves soient en bonne santé. Il doit y avoir accès à une équipe de santé scolaire composée d’une infirmière scolaire, d’un psychologue, d’une assistante sociale et de personnels disposant de compétences pédagogiques spécialisées. De la première à la neuvième classe, au moins trois contrôles de santé sont proposés aux élèves. L’infirmière scolaire peut prodiguer des soins médicaux simples pendant les heures de classe, mais si votre enfant est malade et nécessite d’autres soins, il faut vous adresser aux services de soins médicaux en dehors de l’école.

Si un enfant est en danger, l’école est tenue de le signaler

Un enfant en danger, c’est, par exemple si l’enfant ne va pas bien par suite, notamment, d'un manque de soins ou de violences au domicile, ou de violences à l’école. Si l’école soupçonne que votre enfant est en danger, l’école est obligée de l’avertir aux services sociaux. Les services sociaux sont tenus d’assurer à tous les enfants et jeunes de la commune une enfance protégée.

Si les services sociaux reçoivent un signalement, ils veulent souvent discuter de la situation avec l'école et la famille pour trouver ensemble des solutions satisfaisantes. Il peut arriver que, après enquête, les services sociaux concluent qu’aucune mesure n’est nécessaire. Cela ne signifie pas que la personne qui a émis le signalement a commis une faute. Tout le personnel scolaire est tenu par la loi d’émettre un signalement dès qu’ils soupçonnent qu’un enfant est en danger, même s’il s’avère par la suite que l’enfant va bien et qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter.

Senast uppdaterad 27 mars 2020